FAQ

Qu’est-ce que le PRF?

C’est un concentré sanguin de Plaquettes Riche en Fibrine.

Le sang contient tous les éléments nécessaires à la guérison et la cicatrisation des plaies. En fabriquant à partir d’un prélèvement sanguin un concentré de plaquettes et de globules blancs, nous obtenons un produit naturel qui vient du patient lui-même sans anticoagulant ou additif quelconque. Le PRF ne contient donc pas de produits pouvant ralentir la guérison.
Cette technique chirurgicale est utilisée par des dentistes, mais également par des médecins en chirurgie orthopédique et ophtalmologique ainsi qu’en dermatologie pour le traitement des plaies.

À partir de la centrifugation d’un prélèvement sanguin nous récoltons un caillot semi-solide, le A-PRF et un liquide le i-PRF. Nous utiliserons ensuite ces composés pour accélérer la guérison osseuse et des tissus mous lors de nos chirurgies parodontales, extractions, greffes osseuses ou greffes de tissus mous ou lors de la pose d’implants.

Ces produits sont tout indiqués en parodontie et en implantologie.

Les avantages pour nos patients :

  • Produit 100% compatible puisqu’il est issu de VOTRE sang.
  • Régénération des tissus plus rapide et de meilleure qualité.
  • Moins d’inflammation et d’infections.
  • Moins de douleur.

Les applications dans notre pratique :

  • Lors de la pose d’implants.
  • Se substituer à un greffon lors de certaines greffes gingivales.
  • Améliorer la guérison d’un site d’extraction dentaire ou de greffe osseuse.
  • Greffe osseuse dans le sinus maxillaire pour la pose d’implants dentaires.
  • En somme de nombreuses interventions chirurgicales où on voudra optimiser la guérison des tissus mous (gencive) ou durs (os).

Est-ce que le laser est nouveau en dentisterie?

Suite à son invention au début des années 60, le laser fut utilisé expérimentalement sur les dents et les gencives, puis en dentisterie pour le traitement des gencives et la chirurgie buccale. En 1997, le FDA (Food and Drug Administration des États-Unis) autorisa l’utilisation de nouveaux lasers pour traiter les caries dentaires, une technologie que cette organisation qualifiait de « Médecine du 21e siècle ».

De nos jours, les lasers sont utilisés à l’échelle mondiale par les dentistes à la grande satisfaction des patients.

Quels lasers utilisons-nous?

Un laser Er,Cr:YSGG « Waterlase iPlus » qui émet également un rayon pulsé invisible dans le moyen infra-rouge sur le spectre des ondes électromagnétiques.

Des lasers à Diode, de diverses longueurs d’ondes dans les spectres visibles et du proche infra-rouge, sont aussi utilisés.

Est-ce que le laser est sécuritaire?

Entre les mains d’un dentiste et d’une hygiéniste compétents et qualifiés, le laser est considéré comme sécuritaire. Puisqu’il fonctionne à basse énergie, il est indiqué pour le traitement des tissus délicats de la bouche. De plus, l’émission contrôlée de chaleur et de lumière du laser permet d’éliminer pratiquement la totalité des bactéries et virus du site traité.

Qu’est-ce que la thérapie parodontale conventionnelle?

Habituellement, la thérapie conventionnelle se fait en trois ou quatre phases :

  • Surfaçage & nettoyage des racines
    Traitement conventionnel visant le nettoyage des racines et l’élimination du tartre. Rattachement possible de la gencive, mais pas de nouvelle attache, tissu plus ferme. Les poches peuvent persister. On réévalue l’état parodontal après quelques semaines. Et si les poches profondes subsistent, alors on passe aux étapes du contrôle de l’occlusion et de la chirurgie osseuse.
  • Contrôle de l’occlusion et de la mobilité dentaire
    Il nous faut également contrôler les forces excessives exercées sur vos dents qui sont responsables de l’instabilité du site traité. Nous devons d’abord trouver les dents qui frappent trop fort lors de la mastication et vérifier si vous avez des habitudes telles que grincer (bruxisme) ou serrer les dents. Ces éléments nuiront à l’atteinte des résultats escomptés. Cette portion de la thérapie consiste donc à stabiliser l’occlusion. Trois modalités de traitement sont utilisées selon vos besoins : soit l’ajustement de l’occlusion (meulage sélectif des dents), le jumelage des dents mobiles et le port d’un appareil de nuit pour contrôler les mauvaises habitudes. Une ou plusieurs de ces modalités peuvent être requises selon le cas.
  • Chirurgie osseuse
    Chirurgie procédant au décollement et au retrait d’une partie de la gencive, le surfaçage des racines avec remodelage et/ou greffe osseuse suivi de la fermeture de la gencive avec des points de suture. Avec la greffe osseuse, une nouvelle attache peut se créer, un rattachement de la gencive est aussi possible. Peut provoquer de l’hypersensibilité des racines et déchausser les dents…
    Une fois qu’on vous a fait une chirurgie parodontale, en général on a amputé une partie de votre gencive. Si les poches se reforment, on ne pourra pas indéfiniment recommencer cette procédure et couper davantage de gencive.
  • Maintien d’hygiène
    La susceptibilité à la parodontite demeure tout le long de la vie et le suivi de rappels d’hygiène réguliers (nettoyage avec une hygiéniste dentaire) s’impose quel que soit le type de traitement choisi. C’est une maladie chronique qui se contrôle, mais ne se guérit pas. De plus, elle est transmissible, mais non contagieuse. Ce qui signifie que l’exposition d’un proche par des contacts intimes et répétés à des bactéries parodontales peut mener à son infection, si celui-ci a une susceptibilité à ces bactéries.

Comment fonctionne la thérapie au laser?

La thérapie parodontale au laser (TPL) permet de réduire la profondeur des poches aidant ainsi à contrôler et prévenir la progression de la maladie parodontale. Cette procédure ne se fait pas par amputation d’une portion de votre gencive, mais mise plutôt à conserver un maximum de tissus pour qu’ensuite ils se rattachent à vos dents.

Le laser élimine la portion interne enflammée de la gencive sans endommager la partie saine, produisant une meilleure visualisation qui permet le retrait du tartre. Un appareil à ultrason sert ensuite à pulvériser le tartre et irriguer la poche parodontale. Des curettes conventionnelles peuvent également détartrer les surfaces radiculaires; de plus, l’effet de biostimulation du laser peut favoriser la régénération osseuse dans certains cas.

Cette technique ne stérilise pas la poche parodontale ni ne scelle la gencive à la dent éternellement. Elle crée un environnement favorable et plus stable qui permet au corps d’activer ses propres mécanismes de défense. Nous faisons pencher la balance en faveur de votre système immunitaire afin qu’il prenne le dessus sur les bactéries responsables de votre infection de gencive. Le laser produit aussi un effet de photobiomodulation sur les tissus touchés. Ce sont les ondes pénétrant en profondeur dans les tissus, l’os et la circulation sanguine qui agissent comme agent anti-inflammatoire, analgésique (biosuppression) et favorisent le processus de guérison tant osseux que gingival (biostimulation).

Une fois que nous avons créé un environnement stable et désinfecté par la thérapie au laser, il nous faut également contrôler les forces excessives exercées sur vos dents qui sont responsables de l’instabilité du site traité. Nous devons d’abord trouver les dents qui frappent trop fort lors de la mastication et vérifier si vous avez des habitudes telles que grincer (bruxisme) ou serrer les dents. Ces éléments nuiront à l’atteinte des résultats escomptés. Cette portion de la thérapie consiste donc à stabiliser l’occlusion. Trois modalités de traitement sont utilisées selon vos besoins : soit l’ajustement de l’occlusion (meulage sélectif des dents), le jumelage des dents mobiles et le port d’un appareil de nuit pour contrôler les mauvaises habitudes. Une ou plusieurs de ces modalités peuvent être requises selon le cas.

Suite au traitement et afin de ne pas perturber le site traité:

  • Un pansement chirurgical sera probablement appliqué sur la région traitée.
  • Une fois le pansement enlevé ou tombé, nous vous demanderons de commencer à nettoyer doucement vos dents et d’éviter de manger des aliments contenant des petites particules, pépins ou graines pour quelques semaines.
  • Quatre à sept jours après l’intervention, nous vous reverrons à la clinique pour enlever le pansement et désinfecter au laser de la zone traitée.
  • Vous devez suivre les instructions d’hygiène prescrites et le protocole de rappels.

Par la suite, afin de réévaluer et maintenir les sites traités, nous devrons vous revoir en rappel d’hygiène à chaque trois mois pour un an. Le suivi de rappels aux trois mois est la meilleure assurance connue d’obtenir les résultats optimums en parodontie. La recherche nous démontre que cet attachement fragile qui vient de se former est susceptible d’être attaqué de nouveau par les bactéries de la parodontite. Et que ces bactéries prendront environ trois mois à s’organiser au point de devenir néfastes pour vous.

Avantages de la thérapie au laser comparativement à la thérapie conventionnelle

 

  • Moins de douleur, enflure, saignement et d’infections post-opératoires.
  • Moins de déchaussement et donc moins de sensibilité post-opératoire au chaud, mais surtout au froid et au sucre.
  • Plus courte période de récupération et moins d’absentéisme au travail.
  • Dans l’ensemble, un taux de satisfaction supérieur des patients.

Les patients qui ont reçu des traitements au laser apprécient davantage leurs séances au cabinet dentaire et bénéficient d’une récupération plus agréable les jours suivants.

Vais-je avoir besoin d’anesthésie locale avec l’utilisation du laser?

Oui. Nous recommandons l’anesthésie locale afin que vous soyez à l’aise durant toute la durée de votre traitement au laser.

Quelle sensation vais-je avoir durant mon traitement au laser?

Vous allez entendre un crépitement sourd ainsi que le son d’un jet d’air. Une fois le traitement débuté, vous allez sentir la pression de la pièce à main ainsi qu’un jet d’eau.

Comment savoir si je suis un(e) bon(ne) candidat(e) pour le traitement au laser?

Demandez-le nous! Suite à votre examen et à votre diagnostic, nous sommes en mesure de déterminer si le laser est une bonne option pour vous.

Quelles sont les étapes de la thérapie parodontale au laser?

étapes

1. Enlèvement de la couche superficielle de tissu mou externe.

2. Remodelage de la gencive lorsque trop épaisse.

3. Enlèvement de la couche de tissu infectée à l’intérieur de la poches parodontale.

4. Un détartreur piézoélectrique et des instruments manuels sont utilisés pour enlever les dépôts de tartre sur les racines.

5. Détartrage finalisé au laser avec désinfection des racines.

6. Débridement final de la plaie au laser. (Formation du caillot sanguin qui débutera la chaîne de guérison.)

 

Pour plus d’information générale sur les maladies parodontales et le rôle du parodontiste

ordre des dentistes du quebec
L’Ordre des Dentistes du Québec
academie-canadienne-parodontologie
L’Académie Canadienne de Parodontologie
association-paradontistes-quebec
L’Association des Parodontistes du Québec
american-academy-periodontology
American Academy of Periodontology
FDSQ
Fédération des Dentiste Spécialistes du Québec
ALD
Academy of Laser Dentisry
NAALT
North American Association for Photobiomodulation Therapy

 

Heures d'ouverture
Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
Dimanche
7h30 à 16h00
7h30 à 16h00
7h30 à 16h00
7h30 à 16h00
7h30 à 16h00
Fermé
Fermé